Jusqu’alors confinée aux terrains peu accidentés, la robotique va désormais pouvoir s’aventurer n’importe où!

A chaque mois son robot ! C’est en effet ce que l’on pourrait se dire tant les annonces de construction de robots dotés de leurs propres applications sont fréquentes. Après le robot-serpent capable de nettoyer les océans, le robot E-David artiste de sont état ou les dotations en capteurs ou en reproduction d’expressions faciales robotiques, voici le robot sauteur !

Un projet de robot nommé RHex de l’ Université de Pennsylvanie a commencé il ya environ 15 ans, lorsque des chercheurs de plusieurs horizons ont commencé à se demander comment des robots pourraient être capable de traverser un terrain accidenté à la manière de ce que font les animaux.

Jusqu’alors, on pouvait déjà trouver des robots se déplaçant mais soit ceux-ci étaient à roues et s’avérer donc incapables de franchir des obstacles soit ceux-ci étaient à pattes et s’effondraient dans les aspérités d’un terrain.

Affichant une ressemblance frappante avec une grenouille,  RHex est à la fois capable de monter des escaliers ou franchir des obstacles et d’éviter les trous dans lesquels les autres robots se seraient inévitablement retrouvés pris au piège.

Ce robot est capable de sauter sur des plateformes situés à plus de 4 fois sa propre hauteur grâce notamment à une fabrication en fibre de  carbone. Ce matériau léger a également pour incidence une faible consommation d’énergie. Les applications sont en premier lieu destinées à être militaires ou de nature à affecter les transports, le ministère américain de la défense ayant financé la dernière version de ce Kermit robotisé.

Rédigé par Pierre-Marie Mateo
Journaliste