Santé, centres de données, financement des start-up... Ces derniers temps, de nombreuses études et rapports établissent ou soulignent des ruptures.

Semaine riche pour les dénicheurs d'usages que constitue l'équipe de L'Atelier : les ruptures sont nombreuses. Dans les centres de données, cela va tanguer. Des travaux pourraient faire en sorte que des petites unités de calcul plus intelligentes et plus communicantes remplacent les énormes fermes de serveurs. Alors même que la consolidation était jusque-là de mise. Dans le domaine de la santé, les évolutions se succèdent. Dernière en date : le partage d'informations génétiques bouleverse la façon dont on peut parler de soi sur Internet.
Mode survie ou mode green
Avec des conséquences pas forcément heureuses : l'information génétique ne concerne pas que celui qui l'affiche, mais sa famille dans son ensemble. Autre rupture en provenance de Caroline du Nord aux USA : la qualité ne fait pas forcément le bonheur des jeunes entreprises. Une équipe de cadres moyenne et des technologies banales peuvent suffire à assurer le succès d'une entreprise. Certes, le niveau de financement ne sera pas le même, mais elle n'aura qu'à adapter son mode de vie, ou à se mettre au vert.
3 zones, 3 usages ?
En parlant de mode de vie, c'est celui de la génération Z - ou génération C au Québec comme nous l'apprend un lecteur - qui finit par ouvrir l'entreprise au web 2.0. Pour finir, allez visionner les vidéos réalisées durant l'inauguration de notre nouveau lieu, rue Bergère. Tout d'abord parce que vous y aurez le plaisir de retrouver Patrice Nordey, (responsable de L'Atelier Asie), Dominique Piotet (responsable de L'Atelier North America) et Philippe Torres (directeur du pôle études et conseil). Aussi parce qu'ils y soulignent les écarts que l'on peut trouver aux USA, en Asie et en Europe sur l'utilisation du mobile et des réseaux sociaux.