La découverte du logiciel malveillant Stuxnet en juin 2010 a braqué tous les projecteurs sur le Moyen-Orient, déclenchant une formidable guerre de l’information. Paradoxalement, chacun y a trouvé son compte ; des victimes supposées aux agresseurs désignés en passant par la pléthore d’experts mobilisés sur le cas.

Pourtant au-delà des écrans de fumée et des faux semblants, Stuxnet est un vrai coup de semonce pour l’ensemble des nations industrialisées. En pénétrant de manière furtive dans les bases de données et les systèmes de contrôles les plus sensibles de la planète le ver a fait vaciller les certitudes.

Centrales, usines, oléoducs, adduction d’eau, électricité, plus aucune infrastructure critique ne semble désormais hors d’atteinte. Ce, alors même que les systèmes informatiques industriels comme les dispositifs SCADA n'ont - semble t-il - pas été conçus pour intégrer des fonctions de sécurité très évoluées. Certains évoquent même de futures menaces sur les systèmes embarqués aériens. A contre-courant des idées reçues, un panel d’experts français, américains et israéliens lèvera le voile le 8 mars. Stuxnet : boîte de Pandore ou coup de génie ?

En partenariat avec :

HEC et IE Love PME