Quelle sera la prochaine vague d'innovations technologiques en matière d'ordiphones ? Trois options possibles méritent réflexion...

La première piste, la plus évidente, est que le marché des smartphones est appelé à se développer avec des utilisateurs de plus en plus nombreux, téléchargeant un nombre croissant d’applications. Des appareils moins chers, des réseaux plus performants, une offre toujours plus vaste et variée d’applications de qualité mais aussi un bouche-à-oreille actif des consommateurs vont renforcer cette tendance. La deuxième option est que les smartphones, intégrant toujours plus d’intelligence et de capacité, vont se muer en "superphones", néologisme forgé par Google lors du lancement de son Nexus One. Il s’agit d’appareils mobiles avec des applications plus puissantes et des fonctions plus utiles que les smartphones actuels. Ces appareils vont donc devenir nettement plus nombreux et beaucoup plus puissants. J’entrevois néanmoins une troisième évolution, tout aussi plausible, et peut-être encore plus pertinente : les "subphones", dans lesquels la fonction de téléphonie initiale est submergée par les autres fonctions.

Vers des subphones ?

La technologie des smartphones va en effet se développer à l’intérieur de différents types d’appareils qui ne ressembleront pas à des téléphones intelligents. Le mot d’ordre de la prochaine décennie sera "la technologie des smartphones partout", basée sur une nouvelle génération de logiciels embarqués : d’un côté les logiciels classiques mettant en œuvre la technologie informatique dans des appareils qui ne ressemblent pas à des ordinateurs, et la nouvelle génération de logiciels intégrant la technologie des smartphones dans des appareils qui ne ressemblent pas à des smartphones. L’expression "technologie des smartphones" est un raccourci pour désigner une technologie (tant matérielle que logicielle) dont le perfectionnement a été impulsé par l’explosion du marché des smartphones. On a ainsi vu émerger de nouvelles fonctionnalités, comme les puces de communication radio et logiciels associés, les logiciels permettant de naviguer entre différents types de réseaux mobiles.

Vivre au sein d'un Internet des objets

Mais aussi le stockage de données (sur le terminal ou en mode cloud), une interface utilisateur conviviale sur des écrans graphiques haute résolution compacts et attractifs ou encore le streaming multimédia sur mobile. Ces perfectionnements peuvent par la suite être déclinés dans divers "subphones", comme des tablettes et ardoises électroniques, des appareils électroniques grand public connectés (appareils photo, navigateurs personnels) ou même des vêtements intelligents, portables au sens propre. Le nombre de ces subphones se chiffrera probablement en centaines de milliards d’ici quelques années. Les communications sans fil de machine à machine (M2M) seront beaucoup plus courantes que les communications directes entre êtres humains. Nous vivrons alors, non seulement dans un monde d’appareils intelligents, mais aussi dans un "Internet des objets".