Taper du pied de concert, chanter en chœur, marcher en formation. Telles sont les options offertes à vous (vous lecteurs managers adeptes de la sociologie rythmique) pour faire travailler efficacement vos collaborateurs. Si c'est votre but, et que vous prévoyez en sus une action de groupe virtuelle dans un univers idoine, il ne vous restera que la chanson par téléconférence, mais c'est déjà bien.  Qu'est ce qui me permet d'affirmer une telle chose ? Une étude (oui, on aime bien à L'Atelier se cacher derrière les grandes œuvres universitaires) publiée en janvier dans le journal Psychological Science, qui "suggests that when people engage in synchronous activity together, they become more likely to cooperate with other group members".

Vous remarquerez que mon introduction ne fait que traduire une phrase déjà très complète en anglais, et qu'eux n'affirment rien, mais suggèrent. Scott S. Wiltermuth et son collègue au nom - Chip Heath - qu'on croirait issu d'un mauvais polar ont donc fait tapoter, marcher des groupes. Ceux qui avaient synchronisé leurs mouvements pour ces exercices étaient bien meilleurs dans des travaux collaboratifs que les groupes témoins. D'aucuns pourraient prétendre qu'un bon billet en dollars ou en euros serait à même de mieux faire collaborer les non synchronisés. Et bien non, encore raté, les synchronisés s'en sortent quand même mieux. Convaincus ?

Cela tombe bien, j'ai le programme de synchronisation par téléconférence qu'il vous faut. Faites chanter en chœur et en rythme à vos troupes : "Paul Jonson, DJ Funk, DJ Sneak, DJ Rush, Waxmaster, Hyperactive, Jammin Gerald, Bryan Wilson, George Clinton, Lil Louis, Ashley Beatto, Neil Landstruum, Kenny Dope, DJ Hell, Louis Vega, K-Alexi, Dr. Dre is in the house yeah" (*)

(*) Daft Punk - Homework / Teachers

Rédigé par Renaud Edouard-Baraud
Directeur général de L'Atelier BNP Paribas Asia