"the yoyo IS the phone"

"Tell me that you wanna hold me (...) tell me that you gotta show me, tell me that you need to slowly, tell me that your burning for me, tell me that you can't afford me, time to tell your dirty story" (*) Oh non, pas d'histoire sale, juste la chanson du gadget qui appelle Antoine, et qui lui demande d'aller à la radio, d'aller à L'Atelier Numérique, de parler de lui, de le faire acheter, de le rendre séduisant. Là, c'est encore sur mon site préféré de design (je n'en connais qu'un, ce qui me simplifie le choix), Yanko Design. Yanko, là, présente la dernière idée d'Emmanuel Hanson. Et Manu, il a pensé à quoi ? Il a repensé le téléphone, il a repensé le YoYo d'où cette citation tirée de Yanko : "the yoyo IS the phone". Rien que cette phrase, j'aurais donné mon âme à une entité quelconque pour l'inventer. Mais comme les entités demandent des croyances a minima, je me contente de faire un copier-coller. Bref, qu'est ce donc que cela. C'est un chargeur de téléphone, qui fonctionne à l'huile de coude, ou plutôt dans ce cas à l'huile de poignet. Toutes les figures sont permises pour donner de l'énergie. Le chien, le serpent, le dormeur, le looping, l'autour du monde : de l'épate en vue pour votre réseau social, les amis, qui mêle sport doux, green IT, et communication bidirectionnelle en nomadisme. Et le plus beau, c'est que le truc fait aussi combiné. Vous allez me dire que ce n'est pas forcément la forme la plus aboutie pour parler avec des gens à distance, mais enfin, votre Nokia/Motorola/BlackBerry /Samsung/LG/Apple, à ce que je sache, ne sert à rien une fois la communication finie. Enfin si, mais si je l'écris, cela casse mon argumentation.

(*) Sonic Youth / Experimental Jet Set, trash and no star / Bull in the Heather Ha, ce clip où l'on voyait Steve Shelley jouer de la batterie avec des maracas...
eternl.jpg
Rédigé par Renaud Edouard-Baraud
Directeur général de L'Atelier BNP Paribas Asia