La dématérialisation atteint aussi le secteur des tickets restaurant. Les têtes de linottes se réjouiront.

Les tickets restaurants prennent aussi le virage du numérique

 

A L’Atelier, on a déjà parlé de la dématérialisation des billets en France, où on en était et pourquoi.  On était d’accord pour dire que la France était plutôt pas mal placée pour tout ce qui est dématérialisation. Aujourd’hui, autre secteur, autres mœurs: parlons dématérialisation des titres-restaurant. 

Même si le travailleur urbain y est habitué, il est peu pratique d'avoir à emporter entre autres choses un bloc de tickets à chaque fois qu’on sort  pour déjeuner. Ont donc été mis au point depuis peu des initiatives telles que Restoflash, qui permet depuis avril 2011 la gestion de nos précieux tickets restaurants. 

Outre la valeur du ticket, l'application propose en sus des réductions. Du côté des restaurateurs, l'attrait est encore plus grand: elle permet une gestion automatisée des titres restaurant, l'accélération des remboursements et bien sûr, la fidélisation des clients.

Pour les employeurs, l'exonération reste la même qu’avec les titres papiers. Cependant, comme pour les restaurateurs, le système séduit par son économie en gestion et en logistique. Et même si vous perdez ou changez votre téléphone, vos titres sont conservés et faciles à récupérer.

Il est effectivement possible comme sur toute autre application, une fois téléchargés et installés sur votre téléphone mobile, de visualiser vos titres, de payer d'un clic, mais aussi de trouver un restaurant. 

Une autre variante de simplification du ticket resto est la carte Moneo Resto. Cette carte est rechargeable en début de chaque mois du montant mensuel de vos titres-restaurant. Pour éviter les mauvaises surprises, elle est aussi protégée par un code confidentiel. Tous les mois, l’employeur recharge son compte Moneo Resto sans aucune démarche à faire. Tout comme pour les titres-restaurant papier, vous pouvez utiliser l’équivalent de deux titres-restaurant par transaction.

Un espace personnel est également mis à la convenance du client depuis le site www.moneo-resto.fr. L'affaire est à suivre: les premières cartes Moneo Resto seraient actuellement en cours d'acheminement auprès de leurs premiers clients. D’ici 2017, Moneo Applicam ambitionne 10% de parts de marché.

Rédigé par Ana Cervera-Lozano
Journaliste