Pour sa centième édition, le Tour de France s'est équipé de drones pour sillonner les différentes étapes et faire voyager les téléspectateurs.

Le Tour de France à travers les yeux des drones

A la demande de France Télévisions et du réalisateur du Tour de France Jean-Maurice Ooghe, des mini drones, ces petits aéronefs télécommandés, ont survolé cette année les différentes étapes traversées par les coureurs cyclistes. En ville donc, un seul petit drone a capturé les images tandis que hors agglomération, deux drones équipés de caméras HD ont sillonné les paysages. Les machines ont filmé 15 des 21 étapes du Tour. Au total, près de 10H de rush (images brutes), ont été tournées par quatre personnes. "Nos télépilotes ont un brevet de pilotage théorique, c'est indispensable", explique à L'Atelier Christelle Bozzer, gérante de Freeway Prod, la société de production audiovisuel à la tête du projet

Un concept intéressant mais pas aussi facile à mettre en place qu'espéré : "pour survoler les zones en agglomération, il nous a fallu les autorisations des préfectures mais aussi respecter certains critères comme un poids maximum de 4kg et un dispositif de sécurité tels qu'un parachute pour nous machines" continue-t-elle. De plus, celle explique que "les images recueillies par les drones ont été capturées dès le mois de mai". Car pour la première fois sur le Tour, des images tournées par ces petits engins volants ont été montées directement avec les images du direct. En effet même si ces drones, eux, sont originaires de Chine et d'Europe du Nord et que chacun d'entre eux représente entre 8000 et 10000 euros d'investissement, ces petits bijoux en valent la peine!

La preuve : sans eux, les téléspectateurs auraient été privés de paysages que les hélicoptères du Tour ne sont pas autorisés à survoler. Par exemple, "lors de l'étape des Gorges de la Pierre-Lys, un hélicoptère du Tour n'a pas pu décoller. Grâce à nos images tournées préalablement, France TV a pu illustrer ses sujets."Et l'année prochaine ? Le Tour retrouvera ses drones ! "Nous travaillons pour des sites de tourisme et des émissions télévisées. Avec le Tour, nous espérons acquérir une bonne visibilité" conclut Christelle Bozzer.

Freeway Prod

 

 

Rédigé par Marion Auvray