Il y a quelques années, j'ai lu un roman fantastique où un adolescent découvrait que derrière certains être humains se cachaient des monstres. La véritable apparence de ces monstres - dont je ne me rappelle plus l'espèce - n'était visible que par ceux dotés d'un don de clairvoyance. Ces monstres avaient la particularité de se repaître des malheurs de l'espèce humaine. Et, pour bien faire, provoquaient eux-mêmes les malheurs - morts tragiques, accidents de fêtes foraines - histoire d'être aux premières loges.

Bref (il faudra que je me penche sur l'usage répétitif du bref alors même que le texte ne l'est pas, bref), un bel exemplaire de roman paranoïaque ou naïf, ou les deux. Les nouvelles technologies vont finir par arriver, rassurez-vous (ou pas). La preuve. Ce matin, communiqué de presse, alors œil distrait, on ne sais jamais après tout, l'innovation se niche n'importe où... même si rarement là.

"Le temps presse". Ça c'est vrai. "Hotels.com suggère 5 destinations à visiter avant qu'elles ne disparaissent de la carte". Haaaa, le tourisme de la désolation, se repaître des territoires pour pouvoir dire, j'y étais. Certes, je ne vais pas déconseiller les Maldives - au programme avec les Alpes suisses, l'Acropole d'Athènes, les Everglades en Floride, la Mer Morte. Si encore il y avait une volonté d'évangéliser les voyageurs avec des conférenciers, des rencontres avec des spécialistes es réchauffement lors à ces déplacements.

Mais y aller pour lancer de la commisération aux habitants. Sans compter que l'avion, considéré comme gros producteur de CO2, mais tellement confortable, il faut l'avouer, sera probablement le moyen de transport. Il y a un mot pour cela : Beurk. OK, ce n'est pas tout à fait un mot. Et oui, ça fait un peu top model qui lance son fameux : "la guerre, c'est mal". Mais quand on est ronchon, cela met du baume au cœur de se mettre dans la peau d'un top model. Alors donc, répétons le, fixons le en mantra : "la paix, c'est super bien". Om Shanti Om Shanti Om Shanti Om, Om Shanti Om Shanti Om Shanti Om (*)

(*) Lauren Hoffman, Megiddo, The Ashram Song

Rédigé par Renaud Edouard-Baraud
Directeur général de L'Atelier BNP Paribas Asia