Si vous avez déjà rêvé de voir le monde à travers les yeux de Jojo 4 ans et demi, protagoniste du fameux Etre et avoir (Nicolas Philibert) ou de Jordi, qui sera toujours petit du haut de ses 3 ans ou encore de Brigitte Fossey dans Jeux interdits (René Clément), cet article est fait pour vous. Si ce n’est pas le cas, c’est que vous êtes trop terre à terre et donc que vous ne vous intéressez qu’au côté sociologique du concept que je vais vous présenter.

Soyons sérieux, c’est scientifique. Les chercheurs de l’Institut anglais FuturLab en collaboration avec Isaac UK sont en train de mettre au point un concept qui permet aux "enfants de faire partager leur vision du monde qui les entoure". Ce concept répond au doux nom de "Dream Catcher", l’attrapeur de rêve pour ceux qui en sont restés à "My taylor is rich".
Il se présente sous la forme d’une montre destinée à nos petits boutchou qui ne demandent que ça, porter un appareil susceptible d’analyser leur quotidien. Pour ce faire, la montre enregistre toutes les actions de l’enfant à l’aide de capteurs, photos, vidéos et sonores.

Plus fort cette montre est multifonction et parlante. A chaque fois que l’enfant bouge le poignet elle l’interroge sur ce qu’il est en train de faire, de penser ou à quoi il est en train de jouer. La montre est également équipée d’un bouton qui lui permet d’enregistrer des vidéos, du son ou de prendre des photos. Ces enregistrements seront exploités par ses parents ou sa maîtresse dans un but pédagogique pour alimenter son "Dream Blog", soit son blog de rêve.

Et enfin la montre est équipée d'un système de transmission sans fils pour que nos jolies têtes blondes puissent échanger leurs rêves entre eux. C’est ce qu’il manquait aux vies de nos enfants, un réseau social.

Dream Catcher est pour l’instant à l’état de projet bien qu’il ait déjà été testé dans deux écoles au Royaume Uni à l’aide de PDA, d’appareils photos ou de caméscopes.

Rédigé par Romain Touret