Aéroport d'Orly, 16h38. Exactement 2h43 que vous tapez du pied, tournez en rond, visitez avec rage kiosques à journaux et autres fast-foods locaux. Sortez griller une clope, rentrez pour cause de pluie, connaissez par leurs petits noms toutes les hôtesses d'accueil du guichet de la compagnie. Tout cela, en attendant que le maudit avion de votre tante Ursule daigne atterrir.

Ce scénario pourrait bien ne plus jamais exister. Le service ArrivedOK, qui se qualifie du joli nom de "suiveur d'arrivée de vols" permet d'être alerté dès l'atterrissage d'un avion. Et attention, par SMS, e-mail, blog ou même Twitter. Pour cela, il suffit (ou il faut, c'est selon) que le voyageur programme son vol sur le site, en y indiquant toutes sortes d'informations : aéroport de destination, heure d'arrivée prévue et numéro de téléphone ou e-mail du ou des destinataire(s).

Dès l'atterrissage, lorsque le passager rallume son portable, les contacts dont il a fourni les coordonnées sont informés de son arrivée à destination. Et peuvent ainsi filer l'accueillir, par exemple le temps qu'il récupère ses bagages. Une réticence cependant : le système fonctionnant sur les réseaux GSM, rien ne garantit qu'en sens inverse, en voulant prévenir ses proches ici qu'on est bien arrivé là-bas, à l'étranger, notre portable trouve un réseau local.

Rédigé par Marie Laforge