Des bornes informatiques à écrans tactiles qui parlent. Voilà les nouveaux outils installés dans certains dispensaires et hôpitaux. L'objectif : faciliter l'enregistrement des patients et le relevé d'informations nécessaire à leurs soins. Et ce, quelque soit la langue des patients et les compétences informatiques de ces derniers.
Elizabeth Hahn, professeur agrégée au département de médecine sciences sociales à Feinberg, a mis au point cet outil tactile et vocal pour aider à mettre fin aux disparités dans le secteur de la santé en raison du barrage de la langue et/ou du niveau culturel. Et si pour le moment, l'ordinateur intégré est capable de parler anglais et espagnol, d'autres langues pourront être prochainement ajoutées. A noter que le procédé est actuellement testé dans trois cliniques à Chicago.
Dans la pratique, après un enregistrement à la réception, un patient peut s'asseoir devant la borne et remplir des questionnaires complets pour enrichir son dossier médical électronique. La machine lui parle dans sa langue maternelle et le guide dans le processus de remplissage. Un choix de réponse est associé à chaque question. Le patient n'a qu'à cliquer sur les boutons qu'on lui propose.
Avantages : plus d'intimité et un rythme adapté à chacun. La communication est améliorée et facilite le choix d'un traitement adapté aux maux du patient.