Selon un sondage Ipsos-JDD-LaPosteFinance.fr, le nombre de personnes interrogées pensant définitivement en euros sans avoir à effectuer de conversion franc/euro diminue pour la première fois ...

Selon un sondage Ipsos-JDD-LaPosteFinance.fr, le nombre de personnes interrogées pensant définitivement en euros sans avoir à effectuer de conversion franc/euro diminue pour la première fois : elles sont 16 % aujourd’hui, contre 1 cinquième en janvier, en février ou en mars. En janvier, une personne interrogée sur trois estimait la période d’adaptation nécessaire à « quelques semaines ». Aujourd’hui, une personne sur dix est de cet avis. 43 % des Français interrogés estiment qu’il leur faudra encore « quelques mois », voire « quelques années » (30 %, contre 9 % début janvier) pour « penser définitivement en euros ». 68 % des personnes interrogées souhaitent que le double affichage des prix soit maintenu au-delà du 30 juin prochain, contre 53 % il y a un mois. 10 % des personnes interrogées, surtout dans les foyers modestes, déclarent que leur compte courant est plus souvent à découvert qu’auparavant depuis l’arrivée de l’euro. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas- 17/04/2002)