Afin de répondre aux exigences sans cesse croissantes en matière de sécurité formulées par les émetteurs de cartes et par les consommateurs, Bull va commercialiser, dès l'an prochain, une nouvelle g...

Afin de répondre aux exigences sans cesse croissantes en matière de sécurité formulées par les émetteurs de cartes et par les consommateurs, Bull va commercialiser, dès l'an prochain, une nouvelle génération de cartes à puce dotée d'un niveau de sécurité et d'une puissance inconnus jusqu'à présent. Le marché de la carte à microprocesseur, en progression en volume d'environ 42 % entre 1999 et 2000 (source EuroSmart), devient l'un des plus dynamiques de la haute technologie. Son usage se répand hors des frontières européennes, notamment en Asie. Les demandes des émetteurs portent de plus en plus sur des applications multiples insérées dans une puce unique, fonctionnant sur des systèmes ouverts comme Java. Les nouvelles méthodologies de Bull vont permettre un niveau de sécurité plus élevé, un temps de développement réduit de 50 %, une plus grande flexibilité ou "portabilité". Les cartes fonctionneront sur un microprocesseur RISC 32 bits, entraînant une puissance de traitement inconnue jusqu'ici. Ces nouvelles méthodologies de développement seront appliquées notamment à la nouvelle génération de cartes à puce conçue par Bull dans le cadre du projet Européen MASSC (Multi-Application Secure Smart Card). (Christine Weissrock - Atelier BNP Paribas - 09/06/2000)