Prospective

Et si les chatbots avaient des émotions ?

  • 02 Mar
    2018
  • 2 min

Des chercheurs chinois ont mis au point un chatbot capable de capter les émotions de ses interlocuteurs et de répondre en fonction.

Le rêve des différents concepteurs de chatbots est de doter ces agents conversationnels d'aptitudes similaires à celles des êtres humains. Pourquoi ? Pour rendre les échanges plus naturels, et donc, les services plus efficaces. Est-ce pour autant faisable ? Evidemment, le langage et sa richesse ne peuvent être que le fait de l'Homme. Pour autant, les chatbots peuvent à leur façon être programmés afin de répondre de plus en plus précisément aux attentes de leurs clients. Jusque dans les émotions. En effet, des chercheurs chinois des universités de Tsinghua, à Pékin, et de l'Illinois, à Chicago, ont collégialement développé l'Emotional Chatting Machine, un chatbot capable de reconnaître les émotions de son interlocuteur et d'adapter ses réponses en fonction. A ce jour, seule cinq émotions peuvent être identifiées par l'IA : la joie, la colère, la tristesse, le dégoût et l'affection. Instruit à partir de conversation d'usagers du site de microblogage chinois Sina Weibo, le chatbot n'est cependant pas encore complètement empathique. Sûrement ne le sera t-il jamais. Cela étant, l'humanisation progressive des chatbots dans le Retail pourrait alors avoir un grand impact sur l'efficience de la relation client de demain. 

Rédigé par Théo Roux