par Bercy. Ces calculettes seront bien entendu gratuites pour les consommateurs. Si tous les pays membres rejoignent la monnaie unique, ce marché potentiel est estimé à 370 millions de calculette...

par Bercy. Ces calculettes seront bien entendu gratuites pour les consommateurs. Si tous les pays membres rejoignent la monnaie unique, ce marché potentiel est estimé à 370 millions de calculettes. Une bonne partie de ce marché pourrait revenir à une solution européenne. Fabriquée par Fimor, une PME du Mans (24 salariés), "l'Eurette" sera vendue, grâce à une chaine de fabrication entièrement automatisée aux entreprises, banques ou services publics entre 8,15 F et 10,75 F selon les quantités "on veut montrer qu'on peut faire un produit électronique au même prix qu'en Asie". Produit publicitaire offert par les distributeurs à leurs clients, "L'Eurette", au format d'une carte de crédit, alimentée par une pile solaire, se présentera comme une calculatrice ultraplate et permettra, grâce à deux touches portant les symboles de l'euro et du franc, de convertir instantanément l'euro en monnaie locale et inversement. Au moment de la fabrication, elle sera intégralement personnalisée. Fimor aurait déjà reçu des promesses de commande pour un total de 20 millions d'unités. (Le Figaro - 12/02/1998)