maintenant deux ans que la Caisse Nationale de Prévoyance a entamé sa réflexion sur le sujet. Le coût final devrait s'établir à 163 millions de F provisionnés au titre de l'exercice 1996. 130 à 140...

maintenant deux ans que la Caisse Nationale de Prévoyance a entamé sa réflexion sur le sujet. Le coût final devrait s'établir à 163 millions de F provisionnés au titre de l'exercice 1996. 130 à 140 millions de F seront investis dans les frais informatiques, le reste servira pour la communication et l'information. 35 000 jours-hommes environ de travaux informatiques devraient s'effectuer en trois ans. Directeur financier et international, Patrice Ract Madoux prévient "il va falloir changer les règles de congruence et donc modifier le Code des assurances". Au premier semestre 1997, la CNP a ouvert six chantiers concernés par l'euro à des échéances diverses : informatique, investissements, bancaire, commercial, juridique et formation-communication. Ses contrats seront proposés dès 1999 en euro, mais la gestion du stock de contrats existants sera assurée en francs jusqu'en 2002. (Les Echos - La Tribune - 25/09/1997)