Au regard de la place grandissante que prennent les réseaux sociaux dans la vie des hommes et des femmes du monde entier, les sciences humaines veulent faire un petit tour sur la toile pour recueillir des informations…

Les communautés virtuelles : un terrain d'enquête pour les sciences humaines ?

Au regard de la place grandissante que prennent les réseaux sociaux dans la vie des hommes et des femmes du monde entier, les sciences humaines veulent faire un petit tour sur la toile pour recueillir des informations…

Et oui il semblerait que l’observation participante, une méthode d’immersion chez l’autre afin de comprendre ses mœurs, puisse aussi s’adapter au monde virtuel. En effet, sur les réseaux sociaux ou encore sur les serious game, les scientifiques peuvent également s’immerger dans la vie des individus, en se créant un avatar qui leur donne carte blanche pour entrer dans la communauté. Moins cher qu’un billet d’avion ? Les enquêtes de terrain s’effectueraient désormais depuis le bureau du chercheur.

Pas si vite ! Cette méthode est évidemment à prendre avec précaution car elle ne s’adapte pas à toutes les problématiques… Et peuvent surtout avoir du mal à conquérir des chercheurs qui, en quête d’aventure et d’exotisme, auraient bien du mal à troquer leurs enquêtes traditionnelles contre un avatar…

Rédigé par Estelle Caudal