De nombreuses entreprises - y compris la maison mère de L'Atelier, BNP Paribas - font de grands efforts pour faire en sorte que la répartition hommes/femmes par métier soit équilibrée. Sans oublier les efforts sur le rattrapage salarial. Cela risque de n'être pas suffisant. Non, pour que la femme soit l'égal de l'homme en entreprise, il faut empêcher l'homme de travailler trop longtemps. Et que l'homme soit plus en soutien de sa moitié. C'est ce que tendrait à prouver une nouvelle étude de l'American Sociological Association menée par Youngjoo Cha. Ce dernier a trouvé que quant les maris travaillent plus de 60 heures par semaine, les femmes sont 44% plus nombreuses à choisir de quitter leur activité professionnelle par rapport au nombre de femmes qui choisissent de devenir femmes au foyer alors que leur compagnon travaille modérément. Quand ce sont les femmes ? Euh, et bien les hommes ne changent rien à leurs choix. Et quand les femmes sont en sus mères, cela empire. Elles sont dans ce cas 90% plus enclines à cesser leur travail que les femmes sans enfant dont les maris ont une activité professionnelle pas trop envahissante. Machisme, pas mort...

Rédigé par Renaud Edouard-Baraud
Directeur général de L'Atelier BNP Paribas Asia