de F pour le passage à l'euro. Selon une étude réalisée auprès de plus de 200 compagnies d'assurances de quinze pays européens par la société Cap Gemini et le cabinet Datamonitor, 62 % de ces coût...

de F pour le passage à l'euro. Selon une étude réalisée auprès de plus de 200 compagnies d'assurances de quinze pays européens par la société Cap Gemini et le cabinet Datamonitor, 62 % de ces coûts proviendront des adaptations des systèmes informatiques. Si 75 % des grandes compagnies pensent être prêtes pour le 1er janvier 1999, les deux tiers des petites et moyennes compagnies profiteront, pour terminer les adaptations nécessaires, de la période de transition. Les dépenses iront de 80 millions de F pour les petites compagnies à 830 millions pour les groupes multinationaux. L'ensemble AXA-UAP chiffre ainsi à 1 % environ de ses primes (330 milliards de F) le coût de son passage à l'euro. Selon le cabinet Andersen, pour préparer ce passage à l'euro, les compagnies françaises devraient consacrer entre 2 à 2,5 % de leur chiffre d'affaires. Si en Allemagne et en France, 40 % des assureurs estiment que l'euro ouvrira de nouveaux marchés, ils sont 80 % en Italie et 75 % au Danemark à le croire. (Le Figaro - La Tribune - 14/08/1997)