Selon un sondage Mori publié lundi par le Financial Times, 63 % des entreprises britanniques souhaitent que le Royaume-Uni adopte la monnaie unique au plus tard après les prochaines élections de 200...

Selon un sondage Mori publié lundi par le Financial Times, 63 % des entreprises britanniques souhaitent que le Royaume-Uni adopte la monnaie unique au plus tard après les prochaines élections de 2002. 26 % des entreprises souhaitent que cette entrée dans la zone euro se fasse “le plus rapidement possible”, 37 % espèrent un ralliement après les prochaines élections britanniques, 23 % souhaitent que le Royaume-Uni ne rejoigne jamais l’euro. Toutefois, 48 % des entreprises seulement estiment que l’euro serait bénéfique pour l’économie britannique. 22 % ont déjà pris des mesures pour se préparer à cette arrivée. 85 % des entreprises détenues par des capitaux étrangers déclarent qu’elles ne changeront pas leur plan d’investissement, même si le Royaume-Uni décide de rester en dehors de la zone euro. (Les Echos - 30/09/1998)