Football et Colombophilie

Alors que l’Afrique du Sud s’apprête à entrer sous le feu des projecteurs en organisant la coupe du Monde de football 2010, l’état de son infrastructure Internet semble encore laisser à désirer.

Une société informatique locale, excédée par la lenteur du principal FAI du pays (Telkom pour ne pas le citer), a décidé de prouver qu’il lui serait plus rapide de revenir aux bons vieux pigeons voyageurs.

Les colombophiles en herbe ont donc confié à Winston, un pigeon de 11 mois, le soin de transporter une carte de données jusqu’à l’une de leur filiale, éloignée de 80 kilomètres. Il a fallu 1 heure et 8 minutes au courageux volatile pour parcourir la distance. En comptant le temps nécessaire pour transférer les données, il aura fallu très précisément 2 heures, 6 minutes et 57 secondes à l’information pour passer d’un ordinateur à l’autre. Dans l’intervalle, le téléchargement n’avait progressé que de 4 % en utilisant la connexion Telkom.

Evidemment, le système se complique pour les envois internationaux. Pas dit que Winston se repère aussi bien en Chine.

Si les Sud-africains se décident à généraliser la méthode, je suis prêt à subventionner un rapatriement de tous les rats volants parisiens vers les douces contrées sud-africaines. Ils pourront enfin servir à autre chose que salir nos trottoirs et tenir compagnie aux vieilles dames...

Rédigé par Nathanaël Vittrant