Le site Internet de l’actuel président américain George W. Bush a été piraté. Visiblement, ses détracteurs ne se sont pas arrêtés au stade du blog, dont les internautes américains sont friands et...

Le site Internet de l'actuel président américain George W. Bush a été piraté. Visiblement, ses détracteurs ne se sont pas arrêtés au stade du blog, dont les internautes américains sont friands et qui sont devenus un vecteur essentiel d'expression citoyenne. Le site www.georgewbush.com n'est plus accessible depuis mercredi partout dans le monde, sauf aux Etats-Unis*.
Le message qui s'affiche est le suivant : «  Vous n'êtes pas autorisé à afficher cette page. Il est possible que vous n'ayez pas l'autorisation d'afficher ce répertoire ou cette page en utilisant les références fournies. »
La société Netcraft, spécialiste du trafic Internet et des analyses de cas de fraudes sur le réseau, a indiqué que le site du candidat Bush ainsi que celui du parti républicain étaient tombés en panne depuis le 19 octobre dernier.
Invisible pour l'internaute, ce défaut a été gommé par le recours à un fournisseur de service chargé de gérer le trafic sur ses sites depuis le 21 octobre. Sauf que les incidents reprennent. Sur son site, Netcraft suppute que ces incidents sur les sites Internet du candidat républicain sont le fait de pirates.
* Cet article se fonde sur un test de l'adresse effectué à 15h30 jeudi 28.10.2004 depuis un serveur de l'Atelier
(Atelier groupe BNP Paribas - 28/10/2004)