Depuis le 7 juillet, Wechat a ouvert sa propre plate-forme publicitaire, Guangdiantong. Grâce à cette démarche commerciale, une partie des opérateurs du compte officiel a commercé à bénéficier d'une nouvelle façon d'offrir une place de publicité. Cette mesure de Wechat qui a une signification historique, donne un peu d’espérance à We Media Player (journalisme citoyen) sur Wechat. Ce qui n’est pas toujours bien vu.

Par Fanny Cheng, analyste stagiaire chez L'Atelier BNP Paribas Shanghai. Fanny s'intéresse aux réseaux sociaux, à la veille concurrentielle et à la stratégie d'entreprise.

Guangdiantong est un service publicitaire ouvert à tous les comptes officiels vérifiés. Les utilisateurs qui souhaitent avoir plus de taux d’exposition et qui souhaitent attirer plus de "followers" peuvent poster un lien publicitaire sur les contenus des autres comptes officiels plus connus. Le système montre le nombre de clics, le taux de clics et les nouveaux abonnements. L’annonceur paye des frais publicitaires au fournisseur de la place publicitaire en CPC (coût par clic). Afin de promouvoir ce nouveau service, Wechat ne demande aucune commission pour l’instant.

Cette démarche commerciale de Wechat est une grande menace pour Weibo. Les We Media Players sur Weibo n’étaient pas assez positifs par rapport à ceux sur Wechat pour une raison simple : il n’y a pas de bénéfices. L’existence du Guangdiantong pourrait changer cette situation. 

Le revenu de la publicité en ligne se déplace selon le trafic de la plate-forme. Maintenant Wechat a plus de flux, tous les comptes ont de vrais utilisateurs. C’est sans doute la plate-forme publicitaire la plus qualifiée.