Prospective

Homme réparé, homme augmenté : des LEGO au super-héros

  • 31 Mai
    2018
  • 2 min

David Aguilar s'est fabriqué une prothèse de bras en LEGO pour pallier l'handicap qui l'enferme depuis son enfance. Depuis, il est devenu un véritable homme-robot. De quoi questionner les notions d'augmentation et de réparation.

On dirait une histoire tout droit sortie d'un récit fantastique ou d'une superproduction américaine. Pourtant, c'est l'histoire d'un jeune homme de 19 ans seulement, qui a transformé son apparent "handicap" en super pouvoir. C'est d'ailleurs en "superhero" qu'il s'est présenté sur la scène de Viva Technology , avec une aisance déconcertante pour sa première conférence, devant les ténors de l'augmentation que sont Moran Cerf (ex-hacker et professeur de neurosciences à la Kellogg School of Management) et Ernesto Martinez Villalpando, tout droit sorti du MIT. Alors qu'il retrace son parcours - la première prothèse en LEGO qu'il a mise au point alors qu'il n'avait que 9 ans et son désir de devenir bio-hacker - se dégage déjà l'impression qu'il est une démonstration frappante de l'ingéniosité humaine et que l'on peut faire tellement plus avec tellement moins. Si tant est, évidemment, que la créativité, l'intuition et la détermination soient des "tellement moins". En tout cas, au fil des années, David Aguilar est parvenu à perfectionner ses prothèses "fait maison" jusqu'à parvenir au modèle actuel, le MK2, qui reproduit, grâce à du simple fil de pêche, les mouvements du biceps, permettant donc au jeune homme des mouvements autrefois impensables à réaliser. Reste à régler la problématique des doigts et du transport d'objets lourds : sa prothèse en LEGO n'est pas encore au niveau, bien sûr, de celles développées par Ernesto Martinez Villalpando. Mais contrairement à ces dernières, la sienne n'a eu besoin, pour la recherche et le développement, que des seuls pouvoirs de l'intuition, de la force d'esprit et de la volonté de se réparer. Quitte à devenir bien plus. En se réparant, David Aguilar est devenu plus fort qu'un simple humain valide : il s'est augmenté. Le transhumain, celui-là même qui transcende les potentialités acquises de la nature, n'est pas forcément le super-héros à mi chemin entre l'homme et le robot qu'on dépeind dans la culture populaire. Il peut aussi prendre la forme d'un simple humain qui, par son génie et une touche de technologie, devient alors extra-humain.

Rédigé par Théo Roux