Prospective

Au Japon, les batteries de voiture alimentent l'éclairage public

  • 27 Mar
    2018
  • 2 min

Le constructeur automobile Nissan utilise les batteries usagées de ses véhicules électriques pour alimenter l’éclairage public au Japon.

Un véhicule électrique est-il forcément écologique ? Pour qu’il le soit, il faut encore que l’énergie soit générée de manière propre. Et pour être vert jusqu'au bout, autant pouvoir recycler toutes les pièces de la voiture, y compris la batterie ! Une initiative de Nissan en la matière, pourrait inspirer d’autres constructeurs automobiles. L’idée ? Réutiliser ces batteries pour alimenter l’éclairage public.

Le projet, lancé à Namie près de Fukushima au Japon, a vocation à rendre les routes plus sûres pour les automobilistes comme pour les piétons. Intitulée « Reborn Light », l’installation se veut aussi artistique dans cette ville qui a profondément souffert du tremblement de terre et de la catastrophe nucléaire de 2011. L’avantage de telles batteries réside dans leur capacité à fonctionner indépendamment des réseaux électriques : elles seront utiles en cas de situation d’urgence ou dans des zones enclavées. Elles peuvent aussi servir à stocker l’électricité achetée moins chère en dehors des heures d’affluence.

Cette innovation s’inscrit dans la continuité d’autres moyens pour éclairer les rues à moindre coûts et de manière optimisée. À Las Vegas par exemple, l’énergie cinétique produite par les pas des piétons a été associée à l’énergie solaire pour alimenter les lampadaires. À l’inverse à Londres, ce sont les réverbères qui permettent de recharger les véhicules électriques.

Rédigé par Sophia Qadiri