par Jean-Michel Jarre pour dissuader fans et pirates. Ceux qui comptaient faire un enregistrement sauvage du concert du 14 juillet de Jean-Michel Jarre pour le diffuser sur le réseau Internet risqu...

par Jean-Michel Jarre pour dissuader fans et pirates. Ceux qui comptaient faire un enregistrement sauvage du concert du 14 juillet de Jean-Michel Jarre pour le diffuser sur le réseau Internet risquent d’être déçus. En effet, entre fin 1997 et début 1998, l’APP a déjà réussi à faire fermer 90 % des 300 sites diffusant des contrefaçons des musiques de Jean-Michel Jarre. Certains reproduisaient les disques du musicien, d’autres commercialisaient disques compacts et publications. Une fois avoir repéré les contrefaçons par agents assermentés, l’APP a envoyé des injonctions par courrier électronique pour faire fermer les sites. Toutes les adresses françaises et plusieurs étrangères ont obtempéré. Les “hébergeurs” ont été priés de bloquer les pages pirates. 95 % des actions menées par cette association concernent la protection des logiciels, jeux vidéo et bases de données. Encore marginale, celle des œuvres musicales et littéraires sur Internet se développe. Déjà, les maisons d’édition préparent la vente de musique sur le réseau. Du reste, Jean-Michel Jarre a ouvert avec Sony un site http://www.Jarre.com à partir duquel ses compositions peuvent être diffusées et téléchargées. (Le Figaro 03/07/1998)