Au dernier salon de la robotique de Tokyo, un énième robot "ménager" a fait parler de lui. Sauf que là, il se présente sous forme d'un adorable ours.

 

Le robot nettoie. Le robot explore. Le robot plie des serviettes. Bon, désormais, il vole au secours des endormis ronfleurs et ceux victimes des ronflements de ces derniers.

Ce robot vaillant est en fait un coussin en forme d'ours en peluche, dopé en technologies en tout genre. Il a surtout deux "baguettes magiques", à savoir un oxymètre et un microphone.

Mon premier prévient les apnées du sommeil. Le dormeur porte en bout de doigt pendant son sommeil l'équivalent d'un dé à coudre. Celui-ci capte la concentration en oxygène dans le sang de l'endormi. L'apnée du sommeil étant souvent causée par une saturation d'oxygène dans le sang.

Mon second capte les ronflements ou plutôt leur volume.

Toutes ces données sont envoyées à un terminal, qui, lui, contrôle l'ours coussin.

Si le terminal juge que l'apnée du sommeil est dangereuse pour l'endormi ou qu'il ronfle trop fort, il commande alors à l'ours robot de lui administrer une petite tape au visage pour provoquer un changement de position du dormeur.

Si on ne peut même plus ronfler en paix...

Rédigé par Lila Meghraoua
Journaliste/Productrice radio