Selon le baromètre trimestriel Ipsos/AFP, l'image de l'euro se détériore une nouvelle fois dans toute l'Europe. Les opinions positives, stables en Espagne, perdent six points en Italie, passant d...

Selon le baromètre trimestriel Ipsos/AFP, l'image de l'euro se détériore une nouvelle fois dans toute l'Europe. Les opinions positives, stables en Espagne, perdent six points en Italie, passant de 65 à 59 %, et cinq points en France (de 59 à 54 %). En Grande-Bretagne, l'euro évoque "quelque chose de positif" pour 37 % des britanniques et "quelque chose de négatif" pour 55 % d'entre eux. L'euro se détériore encore plus en Allemagne. Les opinions positives passent de 47 à 38 %, les opinions négatives de 51 à 59 %. Sur l'ensemble des cinq pays testés, 48 % des personnes interrogées jugent l'euro "plutôt positif", contre 55 % en février 2000. Il s'agit du plus bas niveau jamais enregistré depuis la première vague du baromètre, en mars 1997. (Christine Weissrock - Atelier BNP Paribas - 07/06/2000)