Nombreux sont ceux qui pensent que la téléphonie mobile et Internet favorisent le développement de la démocratie à travers le monde.  Et bien pas pour tout le monde ! C'est ce que révèle un article publié dans le New York Times et repris en début d'année par Le Courrier International. Les égyptiens, eux, n'ont pas accès au même iPhone que les Français ou encore les Américains. Pas de GPS, ni réseau 3G, ni Wi-Fi. C'est bien trop dangereux pour le gouvernement ! Les autorités ont peur que tout un chacun puisse obtenir les coordonnées 'secrètes' des bases militaires et autres sites sensibles... Paradoxe du système : l'accès à Google Maps n'est pas interdit, lui. De plus, l'iPhone 3G peut être acheté sur eBay en toute impunité.

Et Apple dans tout ça ? Et bien la société à la Pomme a obtempéré et ce, sans en informer le public. Apple est-elle aveuglée par le profit d'un marché émergent ? La question reste en suspens... La multinationale négocie actuellement la commercialisation de son iPhone en Chine. Lui aussi certainement sans 3G ni Wi-Fi.

Le droit au GPS est une liberté à conquérir...

Rédigé par Ariane Rousselier