C'est depuis le petit terminal HP type eee PC que j'écrie ce post. C'est amusant. Lors de l'inscription à office 2.0 nous avons tous reçu ce petit paquet. On déballe, c'est mignon, on se dit, chouette comme un gamin qui découvre qu'il a eu le livre des trois brigands, et on allume et là... Disons une certaine angoisse. Linux. Novell. Configuration. Ma dernière expérience remonte à une vieille version de Red Hat qui ne marchait pas. Gasp. Et puis finalement tout se passe bien. Donc Céline Zapolsky- message personnel : Alexandre Z, même si tu n'aimes pas écrire, tu me dois toujours des chroniques - de Linagora ne me tuera pas. Enfin une chose quand même.

Quand on est habitué à Windows Vista ou Mac OS, disons que l'on passe de la profusion baroque à Philippe Starck. Pour être plus précis, pas le Philippe qui a décore le Clift a San Francisco mais celui qui aime une chambre uniquement agrémentée d'un matelas. Bref ce terminal malgré sa qwerty attitude est un bon moyen de suivre une conférence sans papier. Sauf que les participants ne jouent pas le jeu. Tout le monde a son PC, son Apple sur les genoux.

Rédigé par Renaud Edouard-Baraud
Directeur général de L'Atelier BNP Paribas Asia