Le ministre délégué à l'Industrie Patrick Devedjian a encore frappé. Comme à son habitude, il a utilisé la presse pour asseoir ses positions en matière de nouvelles technologies. C'est au...

Le ministre délégué à l'Industrie Patrick Devedjian a encore frappé. Comme à son habitude, il a utilisé la presse pour asseoir ses positions en matière de nouvelles technologies. C'est au quotidien La Tribune que cette fois-ci le Ministre a souhaité s'entretenir du marché des opérateurs virtuels.

La France a déjà assisté à la naissance de deux opérateurs virtuels : Breizh Mobile et Debitel, qui utilisent respectivement les réseaux d'Orange et de SFR pour véhiculer les communications de leurs clients. Patrick Devedjian a fait savoir lors de cet entretien avec les journalistes de la Tribune que "ce n'é(tait) pas assez".

Sa solution est on ne peut plus simple : "Faire en sorte qu'il y en ait d'autres". Et pour cela, le Ministre a de grandes ambitions, puisqu'il souhaite la naissance d'un troisième opérateur virtuel avant la fin de cette année 2004. Les forfaits téléphoniques pourraient donc être encore plus intéressants que prévus, au début de l'année 2004, et les consommateurs devraient de plus en plus profiter de tarifs très attractifs nés de cette nouvelle donne concurrentielle sur le secteur de la téléphonie mobile.

(Atelier groupe BNP Paribas - 23/11/2004)