Prospective

Une peau électronique qui restitue parfaitement le sens du toucher

  • 03 Jui
    2018
  • 2 min

Des chercheurs américains ont mis au point pour la première fois une peau électronique capable d'imiter les terminaisons nerveuses lorsqu'elle est appliquée à une prothèse de main.

E-dermis, mise au point par les équipes du département d'ingénierie biomédicale de l'université John Hopkins à Baltimore, est une peau électronique composée de tissus organiques et de caoutchouc dans laquelle sont insérés des capteurs qui recréent parfaitement la sensation du toucher, ainsi que celui de la douleur, tout comme le ferait le système nerveux. La peau humaine fonctionne grâce à un réseau complexe de récepteurs qui transmettent une variété d'informations et de sensations au cerveau. C'est en reproduisant électroniquement, dans un schéma simplifié, ce réseau, que les chercheurs ont réussi à mettre au point E-dermis. En l'enfilant, l'utilisateur est en mesure de percevoir un spectre continu de perceptions tactiles, du toucher léger au stimulus nocif ou douloureux. E-dermis code électroniquement les sensations, tout comme le feraient les récepteurs de la peau, et les achemine ensuite au cerveau en stimulant de façon non invasive les nerfs périphériques dans le bras. Outre son application médicale qui permet déjà à un amputé de bénéficier d'une plus grande fonctionnalité de sa prothèse, ce qui facilite son acceptation, E-dermis pourrait jouer un rôle important dans la conception de robots plus « humains », dotés de sensations proches des nôtres, et faciliter ainsi dans un futur proche leur adoption par le grand public, au risque néanmoins de basculer dans la vallée de l'étrange. Cette innovation pourrait également favoriser la mise au point d'une nouvelle génération de combinaisons spatiales, plus souples et plus sensibles, qui permettront aux astronautes de pouvoir percevoir tactilement les objets qu'ils manipulent dans l'espace.

Rédigé par Arnaud Pagès