Prospective

Le pouvoir de la pensée dans la réalité virtuelle

  • 17 Août
    2017
  • 2 min

La start-up Neurable vient de concevoir un prototype pour contrôler par la force de la pensée un jeu vidéo en réalité virtuelle.

Plus besoin de manette ni de caméra pour détecter les mouvements. Grâce à un prototype conçu par la start-up Neurable, la pensée suffit pour jouer au jeu vidéo « Awakening » en réalité virtuelle (VR). Enfin... à condition d’être équipé d’un casque de VR et de quelques capteurs d’activité cérébrale. À terme, l’objectif de la start-up originaire de Boston est que ces sept électrodes soient directement intégrées au casque. Le joueur se verra alors immergé dans la réalité virtuelle et décidera de ses actions par la simple force de son cerveau. Il pourra évoluer dans un autre environnement et attraper des objets, comme par télékinésie.

Pour ce nouveau jeu créé en partenariat avec l’entreprise espagnol Estudiofuture, Neurable s’attarde sur les signaux émis par le cerveau appelés ERP (event-related potential) plus spécifiques. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, la jeune pousse n’est pas spécialisée dans les jeux-vidéos mais travaille sur les interfaces neuronales directes, ou interfaces cerveau-ordinateur. Elle a vocation à créer les logiciels pour traduire les signaux du cerveau en commandes pour des appareils externes comme des ordinateurs ou des membres robotisés. Une application commune est de permettre aux patients de contrôler des prothèses. Avec ce jeu vidéo, le pouvoir de déplacer des objets par la pensée s’ancre dans la réalité virtuelle... et ce n’est pas de la science-fiction.