° Facturant ses clients à la seconde, France Télécom n'a pour l'heure pas le droit d'aller, dans ses calculs, en deçà du centime. L'arrivée de l'euro va faire passer le "centime d'euro" (le cent) à ...

° Facturant ses clients à la seconde, France Télécom n'a pour l'heure pas le droit d'aller, dans ses calculs, en deçà du centime. L'arrivée de l'euro va faire passer le "centime d'euro" (le cent) à l'équivalent de 6,5 centimes actuels. Les arrondis risquant de devenir plus brutaux pour France Télécom, celui-ci souhaite que la loi soit modifiée.

° Selon une étude d'Ipsos pour une banque anglaise Abbey National, il s'avère que 36 % de Britanniques n'ont encore jamais entendu parler de l'euro ! ils sont même 11 % à penser que l'euro est le nom du Marché commun ! c'est le plus mauvais score des cinq grands pays. Ils ne sont que 21 % en Italie, 12 % en Espagne, 4 % en Allemagne, 3 % en France à ignorer encore l'euro. Face à l'arrivée de la monnaie unique, non seulement, les Français sont les mieux informés, mais ils sont aussi les plus sereins : pour 68 % d'entre eux, cela ne changera rien à leur situation financière.

° Associée à l'ordre des experts-comptables et au groupe de logiciels Sage, la Société Générale a lancé hier "les journées de l'euro" à destination des PME. 200 "journées" seront organisées jusqu'en juin dans 110 villes. La banque attend la visite de plus de 20 000 entreprises. (Libération - Les Echos - 11/02/1998)