viennent en effet de proposer des caractéristiques différentes de celles proposées par la Commission européenne, déjà avalisées en principe par les ministres des Finances des Quinze. L'assemblée str...

viennent en effet de proposer des caractéristiques différentes de celles proposées par la Commission européenne, déjà avalisées en principe par les ministres des Finances des Quinze. L'assemblée strasbourgeoise doit encore entériner les désirs de la Commission économique et monétaire du Parlement européen, ce qui loin d'être gagné. Rien n'indique en effet que Bruxelles ait l'intention de les faire siennes et le Conseil Ecofin ne semble pas prêt à revenir sur ses choix. Quant aux eurodéputés, ils se prononcent pour une seule série de pièces avec un diamètre croissant en fonction de la valeur. Bien que le principe d'une "face nationale" pour chaque pièce soit acquis, les parlementaires y sont hostiles, préconisant une présentation uniforme recto verso. Cependant, la France, l'Allemagne et la Belgique ont déjà choisi l'aspect de la face distinctive. (Le Figaro - 31/10/1997)