L'idée de guerre propre n'a pas fini de faire des ravages. Dernier exemple en date : ce projet du Pentagone d'élaborer des "robots soldats éthiques" qui se conduisent bien sur le champ de bataille, ne tuent que les méchants, ne font pas de bavures etc. "Arguments" avancés par les initiateurs du projet : 1) ces robots ne ressentant pas d'émotions telles que la peur, la soif de vengeance etc. ne se conduiront pas aussi mal que les soldats qui ont torturé des prisonniers de la prison d'Abou Grhaib. 2) Leur logiciel pourrait prendre en compte les conventions internationales telle que celles de Genève pour ne pas commettre d'impair. On rétorquera que s'ils n'éprouvent aucune peur etc. les robots ne sont pas non plus capables de ressentir de la pitié : ils ne devraient donc pas être très sensibles au regard de l'individu qu'ils tiennent en joue. Enfin, un dysfonctionnement électronique est si vite arrivé... Oups, le robot a tué un civil sans faire exprès à cause d'une panne du système...

Rédigé par Pierre Bonnet