Gloire à toi, dieu des technologies qui rend grâce aux maladroits de la Terre en semant des inventions plus loufoques les unes que les autres dans les esprits des chercheurs.
A l'Atelier, on connaît un certain iPhone-maniaque - et ils sont nombreux en ces lieux - dont le précieux a été mutilé à l'écran, cruellement. Il y en a aussi d'autres qui oublient malencontreusement leurs appareils dans des lieux insolites, le métro, les toilettes, une machine à laver. Et il y a une autre malhabile qui déverse par mégarde un liquide fort prisé par les Allemands, sur son lecteur mp3.
Bon, si le dieu des technologies ne peut encore rien faire pour les premiers, si ce n'est leur demander de racheter un autre appareil, il a écouté les prières des maladroits de l'eau. Ceux qui d'une manière ou d'une autre, attentent à la vie de leurs appareils en les baignant.
Cette ô combien utile invention, - si, si, la Dryer Box, permet de sécher en trente minutes n'importe quel gadget rescapé d'une noyade. Un coup de "séche-gadget" coûte une douzaine de dollars. Somme que le maladroit n'aura à payer que si son appareil a bel et bien ressuscité.
Mais mon cher collègue maladroit, si toi aussi, tu veux récupérer ton précieux naufragé, il va falloir attendre. Pour l'instant, la société productrice, JMC Risk Solutions, n'a lancé l'appareil qu'au Japon.
Jusque là, soyez prudents!

Rédigé par Lila Meghraoua
Journaliste/Productrice radio