Souriez… Vous êtes imprimés !

Pourquoi changer une équipe qui gagne ? La célèbre marque Polaroïd a trouvé sa propre solution : on reprend les mêmes et on recommence. Le fameux Polaroïd des années soixante dix revient en force. Plus petit, plus léger (vive le plastique), plus coloré. Rien ne lui est interdit, ni même difficile. Avec ses quatre cadres fantaisies, son flash et ses recharges de pellicules, les plus novices en photographie pourront flasher et toucher instantanément du doigt leurs souvenirs. Mais, avec près de 10$ les recharges de 10 pellicules (tout de même), attention à ne pas devenir accro. L’instantanée - à l’inverse du numérique - peut s’avérer très coûteux.

En outre, le grand retour de la photographie instantanée nous donne comme un air de déjà vu. Tandis que les soixante-huitards y trouveront des plaisirs passés, les plus jeunes s’interrogeront sûrement sur son utilité : quoi de plus qu’un appareil numérique ? En fait rien, mise à part les évolutions techniques qui depuis le premier Fujifilm Instax Mini 7 nous ont permis d’arriver jusqu’au numérique… Mais en somme tout, si l'on associe à ces évolutions le plaisir d’antan de l’impression immédiate.

Petit plus : avec l’ère du numérique on avait presque oublié la joie de toucher du doigt nos photos. Les fans voulaient du concret, de la réalité, de la ma-te-ria-li-té !