On en a parlé pendant les dites révolutions arabes. Puis plus récemment avec l'affaire DSK.

Un traitement de l'information du eG8 par Twitter en demi-teinte

On en a parlé pendant les dites révolutions arabes. Puis plus récemment avec l'affaire DSK. On s'est dit que décidément Twitter était un outil intéressant pour suivre l'actualité en temps réel et accéder à des événements jusqu'ici verrouillés. Un outil intéressant, oui, mais avec des limites, bien sûr : la reprise sans aucun recul ni recherche par la presse des tweets diffusés pendant le procès a pu étonner.

 

Pour autant, Twitter a-t-il joué ce rôle de relais lors du sommet eG-8 ? Alors oui, le hashtag #eg8 fut un véritable succès : la page a rapidement été inondée de commentaires des personnes qui assistaient à l'événement, et qui ont largement été repris à l'extérieur. Mais quels commentaires ? Beaucoup de tweets acerbes, de manifestations d'ennui, et quelques autres citant juste des propos entendus. Pas de véritables informations en temps réel donc. Twitter serait-il devenu l'outil préféré des Français qui ont – aux yeux de leurs voisins européens- déjà la triste réputation de râler ? Autant dire que le traitement du eG8 par les internautes sur Twitter a été plutôt ... étonnant !

Rédigé par Maxime Besson Vivenzi