des négociations paritaires sur les droits d'auteur sur Internet. Vendredi 3 avril, le tribunal, saisi par le Syndicat national des journalistes (SNJ) qui avait assigné Le Figaro pour "contrefaçon ...

des négociations paritaires sur les droits d'auteur sur Internet. Vendredi 3 avril, le tribunal, saisi par le Syndicat national des journalistes (SNJ) qui avait assigné Le Figaro pour "contrefaçon et exploitation litigieuse" des articles de la rédaction sur Internet, donne deux mois à Yves de Chaisemartin, président du Syndicat de la presse parisienne (SPP), également PDG du quotidien, pour négocier un accord avec les syndicats sur "les droits d'auteur de la profession". (Le Monde - Les Echos - La Tribune - 08/04/1998)