commerce sur Internet. Dans un communiqué commun diffusé à Birmingham avant l'ouverture du G8, les deux pays ont déclaré qu'ils allaient "adopter une position de statu quo (...) et maintenir la pra...

commerce sur Internet. Dans un communiqué commun diffusé à Birmingham avant l'ouverture du G8, les deux pays ont déclaré qu'ils allaient "adopter une position de statu quo (...) et maintenir la pratique actuelle de ne pas prélever de droits de douanes sur les transactions électroniques" "Il n'y a pas de droits de douane sur les transmissions électroniques. Les Etats-Unis et le Japon vont oeuvrer en faveur d'une entente mondiale pour que cet environnement sans taxe demeure". En pleine expansion, les échanges commerciaux effectués sur Internet représentent actuellement plusieurs milliards de dollars. Toutefois, certains pays, dont la France, ne souhaitent pas renoncer au droit d'imposer des taxes. (Les Echos - La Tribune - 18/05/1998)