électronique. Selon une étude Harris Interactive réalisée auprès de 100 000 personnes, publiée au début de la semaine, 40 % des acheteurs en ligne seraient incapables de citer une marque de maga...

électronique. Selon une étude Harris Interactive réalisée auprès de 100 000 personnes, publiée au début de la semaine, 40 % des acheteurs en ligne seraient incapables de citer une marque de magasin électronique dans 12 des 13 catégories de produits définies lors de cette enquête. Paradoxalement, Ben Black, le responsable du développement chez Harris Interactive, déclare "c'est une bonne nouvelle pour les commerçants en ligne : ça veut dire qu'il est encore temps, pour un certain nombre de compagnies, de se lancer dans le commerce électronique et de se faire un nom". Classant 180 sites de commerce électronique, l'enquête révèle également que la majorité des consommateurs faisant du lèche-vitrine sur le web n'achètent jamais en ligne. Sur 41 % de personnes interrogées ayant visité par exemple une librairie en ligne, seules 9 % ont effectué un achat sur le site. Représentant de la filiale Internet de Barnes & Nobles, Ben Boyd, raconte "nous voyons tous les jours arriver dans gens dans nos magasins avec une page web imprimée : "j'ai trouvé ce livre sur Internet, je voudrais l'acheter, pouvez-vous m'aider ?"" Selon l'étude, les enseignes de distributeurs traditionnels bénéficient d'un considérable avantage. Le site de la marque Avon, dans la catégorie "Santé et beauté", est celui que les personnes interrogées reconnaissent le plus. Ce phénomène se vérifie dans plusieurs catégories. Amazon.com est l'une des rares marques 100 % Internet a être reconnue. (Information ZDNet France du 29/06/1999 parue dans Yahoo ! France)