line sont concentrées sur la plage horaire 9 h-20 h. C’est ce qui ressort d’une étude réalisée par BVA TFC Research, société dédiée à l’étude comportementale Internet, créée en août 2000 par l’Ins...

line sont concentrées sur la plage horaire 9 h-20 h. C’est ce qui ressort d’une étude réalisée par BVA TFC Research, société dédiée à l’étude comportementale Internet, créée en août 2000 par l’Institut BVA et eMarket Stratégies, cabinet d’études fondé par Luc Carton. Son panel comprend aujourd’hui plus de 13 000 internautes à domicile et au bureau. Ces visites sont effectuées majoritairement à partir du lieu de travail. Elles témoignent de la différence entre la «consommation» de l’information touristique on line et celle du off line via les agences traditionnelles, celle-ci ne pouvant s’effectuer que le soir et surtout le week-end, durant le temps libre du consommateur. Le pic de connexion a lieu entre 16 et 18 h, en fin de journée de travail, soit 22,26 % des visites. On peut ainsi penser que les internautes profitent de ce moment où la tension de travail baisse pour consulter les sites des agences on line, avant de rentrer chez eux. Alors que les personnes se connectaient sur les sites de réservation à partir du Minitel de leur société entre 12 et 14 h, ce volume de connexions ne représente aujourd’hui que 13 % du total des visites. Les personnes en entreprise préfèrent désormais surfer à d’autres moments que pendant cette plage horaire. 23,46 % des connexions s’effectuent au-delà de 19 h, 3,89 % sur la plage 23 – 24h. On peut expliquer cette importante part de connexions tardives par la politique tarifaire française des opérateurs télécoms avec des coûts de connexion plus faibles en soirée. Cette étude confirme l’argument premier des agences on line «des agences ouvertes 24 h/24». (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 29/01/2001)