Selon une enquête Ipsos, portant sur le potentiel du commerce électronique en Europe, réalisée en novembre 1999 pour le compte de Sofinco, auprès de 6 651 personnes, 27 % des Européens ont l'intenti...

Selon une enquête Ipsos, portant sur le potentiel du commerce électronique en Europe, réalisée en novembre 1999 pour le compte de Sofinco, auprès de 6 651 personnes, 27 % des Européens ont l'intention de s'équiper pour se connecter à Internet à plus ou moins long terme. 43 % des Européens connectés ont déjà réalisé des achats personnels sur Internet ou envisagent de le faire. Le potentiel est donc très important, particulièrement en France. En effet, 63 % des connectés ont déjà fait des achats sur Internet ou envisagent de le faire. Selon l'étude, les produits de loisirs et culturels arrivent en tête des catégories considérées comme les plus adaptées pour la consommation sur Internet. 56 % des personnes interrogées jugent qu'Internet est très bien ou assez bien adapté pour l'achat d'un billet d'avion ou de train, 54 % pour l'achat de livres, disques, cassettes, 49 % pour l'achat de séjours de vacances. Les actions en bourse viennent ensuite (41 %), suivies par les ordinateurs (38 %), les équipements TV/vidéo (35 %), le matériel de bricolage et de jardinage (32 %), la voiture (24 %), le mobilier d'intérieur (23 %) et le crédit à la consommation (23 %). Arrivent loin derrière les vêtements, les produits alimentaires et un bien immobilier. A la question "pensez-vous qu'Internet est très bien, assez bien, assez mal ou très mal adapté, au crédit à la consommation ?", 23 % des Européens ont donc répondu qu'Internet était très bien ou assez bien adapté. Concernant cette réponse, les résultats sont très variables selon les pays. Si 34 % des Britanniques, 32 % des Français, 27 % des Italiens, 26 % des Portugais et 21 % des Espagnols ont une opinion favorable, ils ne sont que 13 % de Belges, 11 % d'Allemands et 10 % de néerlandais à y répondre d'une manière positive. (Christine Weissrock - Atelier Paribas 11/01/2000)