Une plate-forme propose de télécharger gratuitement des applications mobile. En contrepartie, les utilisateurs acceptent de recevoir des publicités ciblées sur leur Smartphone.

Comment optimiser la rentabilité du marché des applications mobiles ? Le magasin virtuel Adtronic propose un nouveau modèle économique afin de rendre les bénéfices plus importants, pour toutes les parties en présence. Lancée par Liquid Air Lab, la plate-forme se fonde sur l'envoi de publicités, non plus lorsque l'utilisateur lance l'application téléchargée, comme actuellement, mais lorsqu'il reçoit un appel ou un message (SMS ou MMS). Une fois les logiciels et les jeux téléchargés, l'utilisateur effectue un choix parmi une quinzaine de catégories : sport, beauté, automobile... Et grâce à un "speedometer", il règle la fréquence maximale d'envoi de ces publicités.
Augmenter les recettes publicitaires
Développeurs et opérateurs de réseau tireront bénéfice de cette technologie de publicité mobile. Les premiers en associant leur logiciel à la plate-forme. Ce système devrait augmenter les recettes publicitaires, dans la mesure où celles-ci sont associées aux appels et aux messages entrants. Une fréquence plus dense que les publicités traditionnelles, intégrées aux logiciels, et dépendantes de l'utilisation de ce logiciel par le propriétaire du téléphone. En distribuant Adtronic à leurs clients, les opérateurs de réseau du monde entier bénéficient également des recettes publicitaires : "Selon nous, il s'agit de l'une des principales innovations qui va contribuer à la croissance des jeux mobiles", explique Sami Bangara, Président-directeur général d'Indiagames.
Qualité et gratuité
Le PDG et fondateur de Liquid Air Lab Mikko Linnamaki est parti du principe que "la qualité associée à la gratuité représente un ensemble solide qui attirera toujours les clients". Ce projet rassemble dans un même espace les publicitaires, les développeurs, les entreprises de télécommunication et les consommateurs. "Les développeurs d'applications Symbian peuvent désormais se libérer du carcan des opérateurs et accéder immédiatement à une clientèle internationale." poursuit Mikko Linnamaki. Les principales entreprises de développement Symbian se sont déjà associées au projet. Elles alimentent ce magasin librement téléchargeable : Indiagames, Joikusoft, DS Effects, Killer Mobile, ZingMagic ou encore Cellictica. D'ici été 2009, Liquid Air Lab table sur un catalogue de plus de 1 500 logiciels gratuits téléchargeables. À l'heure actuelle, il en compte environ 150.