Ne pas opposer l'écoute des internautes et celle - plus pragmatique - des spécialistes devrait être la voie de l'efficacité pour construire des stratégies marketing dans bon nombre d'entreprises.

Allier l'expertise à la vision des réseaux sociaux

Pour optimiser la prise de décision en entreprise, doit-on plus faire confiance à des spécialistes plutôt qu’à ses consommateurs ? Il semble qu’il s’agisse des deux. Des universités américaines (Illinois, Columbia et New York) se sont penchées sur la question et recherchent à évaluer l’efficacité d’une collaboration entre tous les acteurs : le consommateur, l’expert et l’entreprise. Selon ces derniers, il est en effet intéressant de faire appel à l’internaute pour mieux comprendre ce que l’on peut faire en terme de stratégie, de produit ou de service.

La sous-traitance n’est pas automatique

Par contre, il serait préférable de faire appel à un spécialiste pour savoir comment le mettre en place concrètement. Cela peut paraitre simple, mais la réalité est plus complexe. « Il semble que les dirigeants ne soient pas prêt culturellement à faire confiance aux internautes : ils y voient une certaine perte de leur pouvoir de décision » souligne à L’Atelier François Laurent fondateur de ConsumerInsight. Il semble toutefois intéressant pour la structure de discuter directement avec ses consommateurs ou sa cible sans passer par un sous traitant. « Dans le cas du community manager, il n’est pas nécessaire de faire appel à un sous traitant.

Donner des idées et proposer des solutions

Celui-ci doit être un membre à part entière des équipes de marketing et de communication pour faire remonter directement les idées des consommateurs internautes ». Comme l’ajoute François Laurent « la marque ou le produit n’appartiennent pas uniquement à l’entreprise. Il s’agit donc de discuter avec le consommateur de ce qui le séduit et l’une des manière de le faire s’est de passer par un média social »

Rédigé par Maxime Besson Vivenzi