Amazon.com a acheté, pour 42,5 millions de dollars, 35 % des titres de HomeGrocer.com, installé dans la ville de Bellevue, tout près du siège d'Amazon (voir la revue de presse du 23/04). David R...

Amazon.com a acheté, pour 42,5 millions de dollars, 35 % des titres de HomeGrocer.com, installé dans la ville de Bellevue, tout près du siège d'Amazon (voir la revue de presse du 23/04). David Risher, senior-vice président du développement des produits chez Amazon rejoint ainsi au conseil d'administration James Barksdale, l'ancien patron de Netscape qui vient d'apporter 5 millions de dollars à l'épicier et de prendre le titre de chairman de la compagnie. Alors que le leader mondial de la vente en ligne revendique 8,7 millions de clients pour ses livres, sa musique, ses vidéos, ses cartes de voeux ..., la PME HomeGrocer, créée en mars 1998, ne compte que 10 000 clients aux alentours de Seattle. Venant d'ouvrir un nouveau point de vente à Portland, la société prévoit de s'étendre dans six autres villes d'ici la fin de l'année. La Californie sera sa prochaine étape.

Amazon accumule les participations dans de nouveaux secteurs depuis le début de l'année. Ayant étendu ses activités à la vente aux enchères (voir la revue de presse du 31/03), ajouté les jeux informatiques, les CD, les films DVD ... la société a pris, en février dernier, une participation de 46 % chez Drugstore.com, un pharmacien en ligne (voir la revue de presse du 26/02) et 50 % chez Pets.com, un marchand de produits et accessoires pour animaux domestiques le mois suivant (voir la revue de presse du 30/03).

Avec la participation prise dans l'épicier HomeGrocer, Amazon ne parle pas aujourd'hui de ventes combinées ou de distribution commune, mais évoque tout juste une publicité possible pour HomeGrocer sur le réseau d'Amazon lorsque la société aura élargi sa distribution à une demi-douzaine de villes. Les experts du réseau comme Michael May, analyste de Jupiter Communications parient à terme sur une livraison commune des livres Amazon et ... des tomates de HomeGrocer dans la zone de distribution de l'épicier. Ce dernier possède son propre réseau de camions pour apporter les commandes des nternautes à domicile dans la journée. Amazon économiserait ainsi les frais d'envoi qu'elle verse aujourd'hui à Fedex ou UPS. Pour l'heure, Amazon désire surtout voir HomeGrocer se développer sur un secteur réputé difficile. Selon les statistiques de Jupiter, l'épicerie en ligne n'a généré qu'un chiffre d'affaires de 63 millions de dollars en 1998, les consommateurs hésitant encore à passer commande de produits frais et périssables. On espère toutefois atteindre les 3,5 milliards en 2002 et 20 % de plus en 2005. (Points de vente du 26/05/1999)