Amazon, le site de vente de produits culturels en ligne, souhaite pleinement profiter des possibilités offertes par le Web 2.0 et lance donc sa toute nouvelle plate-forme de questions/réponses...

Amazon, le site de vente de produits culturels en ligne, souhaite pleinement profiter des possibilités offertes par le Web 2.0 et lance donc sa toute nouvelle plate-forme de questions/réponses baptisée Askville.
 
Ce service complètement gratuit souhaite fédérer un maximum d'internautes. Et pour les encourager, Amazon a décidé de mettre en place un système de points. Ceux qui auront fournis des réponses de qualité et bien documentées seront rémunérés en points qu'ils pourront ensuite dépenser sur le site Questville, actuellement en construction. Amazon n'a pas encore précisé quels types de produits ce site proposera.
 
L'e-marchand américain compte bien profiter de la niche laissée vacante par Google. En effet, le site de questions/réponses de la firme de Mountain View, Google Answers, avait dû baisser le rideau en décembre dernier, faute de participants. En effet, il fallait payer avant d'obtenir l'autorisation de poser une question.
 
En revanche, la version de Yahoo!, Yahoo! Answers, rencontre un véritable succès, sans doute en raison de sa gratuité et du fait que les internautes peuvent poser des questions et aussi y répondre. Yahoo! Answers revendique actuellement plus de 16 millions d'utilisateurs en à peine un an.
 
Mais pour le moment, seuls les internautes américains peuvent bénéficier d'Askville. En effet, en plus d'être en langue anglaise, il faut enregistrer lors de son inscription un numéro de téléphone mobile fourni par un opérateur américain ou canadien.
 
Askville débarquera-t-il bientôt en Europe?
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 09/01/2007)