Confronté à une concurrence accrue, Amazon se met à table... Le site américain de commerce en ligne a commencé à vendre des produits d'épicerie aux Etats-Unis, faisant ainsi un premier pas...

Confronté à une concurrence accrue, Amazon se met à table... Le site américain de commerce en ligne a commencé à vendre des produits d'épicerie aux Etats-Unis, faisant ainsi un premier pas prudent sur le marché de l'alimentation.
 
"Nous essayons d'offrir à nos clients une adresse où ils peuvent trouver tout ce dont ils ont besoin et les produits alimentaires sont des choses que nos clients nous réclamaient", a déclaré Tracy Ogden, porte-parole d'Amazon. Dans les étaux du rayon épicerie du cybercommerçant : essentiellement des denrées non périssables, comme les céréales, les pâtes ou les conserves.
 
L'expérience des épiceries en ligne qui se sont créées lors du "boom" Internet de la fin des années 1990, lui servent par ailleurs de leçon ; nombre d'entre elles n'avaient pas survécu à l'explosion de la bulle en 2001.
 
Alors Amazon joue la carte de la prudence. La vente de denrées alimentaires n'en est qu'à sa phase de test et le groupe a indiqué qu'il étudierait la viabilité de ce marché avant d'élargir son service.
 
Pour percer dans ce nouveau secteur, Amazon compte sur l'étendue de son réseau : le service devrait être capable de livrer partout dans le pays, contrairement aux épiciers en ligne dont le champ d'action est géographiquement plus limité.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 16/06/2006)